Progression du Leçon
0% terminé

Les connecteurs logiques sont indispensables pour articuler les idées d’un texte, construire une argumentation, nuancer des propos. Leur rôle est de rendre votre texte plus clair, plus fluide et mieux organisé.

Les connecteurs logiques donnent du sens au texte et à la phrase.

Pour comprendre leur importance, voici un exemple :

  • L’entraineur est furieux parce que l’équipe n’a pas bien joué.
  • L’équipe n’a pas bien joué, c’est pourquoi l’entraineur est furieux.

La première phrase exprime une cause ; la seconde, une conséquence. Dans le cas présent, le fait de changer de connecteur logique ne change pas fondamentalement le sens mais apporte néanmoins une nuance différente.

N.B. : Les connecteurs logiques prédominent surtout dans les textes argumentatifs et explicatifs car ils aident à suivre le cheminement de la pensée de l’auteur.

 

Voici les principaux connecteurs logiques. La liste n’est pas exhaustive. Nous vous présentons les plus importants. Comme les connecteurs marquent une étape importante du raisonnement, ils doivent se retrouver dans le résumé de texte.


Les connecteurs de chronologie

ils permettent de progresser dans le texte, de passer d’une idée à l’autre. On peut parler aussi de connecteurs d’addition.

Pour débuter, commencer : d’abord, tout d’abord, pour commencer, en premier lieu, premièrement

Exemple : D’abord, je vais expliquer en quoi l’ordinateur est devenu un outil indispensable dans notre quotidien…

Pour continuer ou ajouter une idée : Après, ensuite, pour continuer, de plus, en outre, par ailleurs…

Exemple : Ensuite, nous verrons les inconvénients liés à la fixation trop longue d’un écran, l’impact sur la santé…

Pour finir : Pour finir, pour terminer, enfin, finalement, en conclusion, pour conclure.

Exemple : En conclusion, l’ordinateur est un très bon outil mais il ne faut pas en faire un usage unique.

Un connecteur plus complexe : Non seulement…mais encore… ou non seulement… mais aussi…

Exemple : Les énergies renouvelables nous permettent non seulement de ne pas polluer mais aussi de faire des économies.


Les connecteurs de cause

Car, en effet, parce que, à cause de, étant donné, en raison de, puisque…

Exemple : La publicité est intéressante parce qu’elle nous permet de comparer des produits.

N.B. : Puisque introduit une cause connue de tout le monde, évidente.

Exemple : Puisqu’il pleut, je ne sortirai pas aujourd’hui.

Ou encore :

Puisqu’une seule personne a voté contre, la proposition a été acceptée.

Connecteur de conséquence : donc, c’est pourquoi, dès lors, par conséquent, en conséquence, de ce fait, si bien que, ainsi…

Exemple : La population ne cesse de croitre si bien que la qualité de l’environnement se dégrade de façon inquiétante.


Les connecteurs de but

Afin de, pour (que), dans le but de, dans l’intention de…

Exemple : Cette idée a été avancée dans le but de venir en aide aux pays en voie de développement.


Les connecteurs d’opposition et de concession

Le connecteur d’opposition, oppose deux idées: mais, alors que, tandis que, par contre, en revanche…

Exemple : On voudrait faire des économies d’énergie mais on est de plus en plus tributaires de la technologie dans notre quotidien.

Le connecteur de concession, concède: dans une stratégie argumentative, on exprime ainsi à la partie adverse qu’elle a raison sur le point introduit pas le connecteur logique : certes, sans doute, effectivement, à la rigueur, bien que…

Exemple : Effectivement, la taxe sur le carbone est un pas en avant, non négligeable.


Les connecteurs de restriction

il exprime une limitation et permet à l’auteur d’émettre des réserves sur une idée. On met en parallèle deux données dont l’une permet de réduire la portée de l’autre : même si, alors que, sauf que, excepté que, cependant, toutefois, néanmoins…

Exemple : La situation est grave néanmoins nous pouvons toujours essayer de trouver une solution.