Progression du Leçon
0% terminé

Repérage

À la lecture d’un texte, nous pouvons repérer

  • L’emploi de mots ou d’expressions variés autour d’un même thème.
  • Les reprises d’une même idée exprimée de différentes façons.

Inventorier et analyser les termes qui tournent autour du même thème, consiste à étudier le champ lexical d’un texte.

Exemple : si dans un texte, nous trouvons « la rue », « les magasins », « les voitures », « les bus », « les trottoirs »… nous pouvons alors dire que ces mots se rapportent au champ lexical (au thème) de la ville.

Un champ lexical contribue à construire le sens du texte. Si vous êtes face à un texte dont vous ne comprenez rien, observez les champs lexicaux. Les thèmes dominants s’en dégageront.

 

Champs lexicaux autour d’idées clés, comment les retrouver ?

Posez-vous les questions suivantes : qui parle ? de qui et de quoi parle-t-on ? quand est-ce que cela se produit-il ? où cela se produit-il ? pourquoi cela se produit-il ? quelles en sont les conséquences ?

Recenser les répétitions d’une même idée, consiste à étudier les insistances du texte. Les insistances vous permettront de dégager l’idée dominante du texte et la thèse que veut défendre l’auteur.


Exemple :

Voici un extrait, tiré d’un essai d’Albert Camus

On sait que le grand argument des partisans de la peine de mort est l’exemplarité du châtiment. On ne coupe pas seulement les têtes pour punir leurs porteurs, mais pour intimider, par un exemple effrayant, ceux qui seraient tentés de les imiter. La société ne se venge pas, elle veut seulement prévenir. Elle brandit la tête pour que les candidats au meurtre y lisent leur avenir et reculent.

Albert CAMUS, Réflexions sur la peine de mort (1957)

 

Vous pouvez constater que l’on insiste dans ce texte sur le côté émotionnel de la peine de mort : peine de mort, l’exemplarité du châtiment, on ne coupe pas seulement les têtes, punir leurs porteurs, intimider, exemple effrayant, ne se venge pas, brandit la tête.

On comprend donc, à travers ce genre d’insistance que l’auteur cherche à émouvoir le lecteur. Son objectif est de présenter la peine de mort dans ce qu’elle a de cruel et de barbare.