Leçon 3, Chapitre 3

Faire le plan détaillé d’un texte (partie II)

Aubry Ingrid 2 décembre 2021
Progression du Leçon
0% terminé

 

Les conclusions des exercices effectués sont les suivantes.

Thème défendu

Le racisme

Thèse défendue

Le racisme repose sur des présupposés fallacieux

L’introduction

Elle annonce les trois points suivants

  • Il existe des races pures
  • Les races pures sont supérieures aux autres
  • La supériorité des races pures les autorise à une hégémonie politique et historique

Les idées principales du développement

Elles consistent en une série d’objections qui répondent aux trois points de l’introduction.

  • Il existe des races pures
    • 1re objection : Les groupes humains actuels sont le produit de métissages.
    • 2ème objection : Il est très difficile de classer les groupes humains.
    • 3ème objection : Il existe une constante évolution des groupes humains et leur caractère est toujours provisoire.
    • Synthèse des trois objections précédentes : L’application du concept de pureté biologique est inadéquat.
    • 4ème objection : Même la race pure n’est obtenue que par métissage.
    • 5ème objection : Il existe une confusion entre groupe biologique et groupe linguistique ou national.
    • 6ème objection : La notion de pureté ethnique ne pourrait être que la référence à un phantasme de pureté.
  • Les races pures sont supérieures aux autres
    • Ce n’est pas parce qu’une pureté biologique existerait que cela impliquerait une supériorité psychologique ou culturelle.
  • La supériorité des races pures les autorise à une hégémonie politique et historique
    • La notion de race biologiquement supérieure résulte d’une volonté politique d’établir cette supériorité.
    • Il y a une adéquation entre groupes ethniques, groupes culturels, peuples et nations qui rend illégitime une hégémonie politique.

La conclusion

Le racisme est une pseudo-théorie qui n’a aucune base scientifique réelle

Les idées essentielles

  • Le racisme prétend que certaines races sont supérieures aux autres et peuvent dès lors se permettre une hégémonie politique et historique.
  • L’application du concept de pureté biologique est inadéquat car les groupes humains sont le produit de métissages.
  • Même les races dites « pures » sont le produit de métissages.
  • Une éventuelle pureté biologique ne légitime en rien une supériorité psychologique ou culturelle.
  • Le racisme entraine une confusion dans les esprits entre groupes ethniques, culturels, peuples et nations.
  • Le racisme repose sur des présupposés fallacieux car il n’a aucune base scientifique réelle et aucun raisonnement logique.

L’étude du plan détaillé nous a permis d’analyser le cheminement de pensée de l’auteur, nous avons ensuite dégagé l’essentiel de l’accessoire. Nous sommes à présent capables de proposer un texte concis qui sera un concentré de l’argumentation de base.


Proposition de résumé

Le racisme prétend que certaines races sont supérieures aux autres et peuvent dès lors se permettre une hégémonie politique et historique. Or, ce raisonnement est fallacieux. Tout d’abord, le concept de pureté biologique est inadéquat, étant donné que les groupes humains sont le produit de métissages, y compris les races dites « pures ». En outre, en quoi une éventuelle pureté biologique légitimerait une supériorité psychologique ou culturelle ? Enfin, la confusion entre groupes ethniques, culturels et nation suffit à elle-même pour démonter la théorie du racisme. En conclusion, cette idéologie ne repose sur aucune base scientifique réelle et aucun raisonnement logique.