Leçon 2, Chapitre 4

Quelques commentaires complémentaires sur l’exercice précédent

Aubry Ingrid 2 décembre 2021
Progression du Leçon
0% terminé

Vous pouvez constater que c’est le champ lexical de la psychologie qui est le plus utilisé dans le texte. Nous pouvons déjà dire que le problème traité dans le texte appartient au domaine de la psychologie. Le vocabulaire de la famille se distingue par la répétition de certains mots : « famille » est présent 4 fois, « père » 3 fois, « parents » 3 fois et surtout, « enfant » est présent 10 fois ! Ce sont les deux champs lexicaux les plus présents, l’un (celui de la psychologie) par le nombre de mots qui peuvent s’y rattacher et l’autre (celui de la famille) par les répétitions. Pour ce texte, les champs lexicaux vous permettent de comprendre clairement quels sont  les thèmes traités : un problème de psychologie, en l’occurrence la problématique les petits dictateurs qui veulent imposer leur loi. Le champ lexical de la politique insiste sur les jeux de pouvoir, la famille étant considérée comme un microcosme assimilable par certains aspects à un État. Le champ lexical de la violence est bien présent et met en exergue la gravité de la situation. Nous n’avons bien sûr pas encore le plan du texte mais nous avons pu dégager les thèmes essentiels.

Enfin, à travers ces différentes affirmations, présentes dans l’article, une idée maîtresse se dégage, cette idée est la thèse :

  • Ils ont encore besoin d’être guidés
  • De plus en plus d’enfants se retrouvent seuls pendant de longs weekends
  • Cet abandon à soi-même est la pire des punitions
  • Il faudrait mieux pour ces enfants entendre un non ferme et massif
  • L’enfant se construit aussi… en fonction de ce qu’on lui refuse
  • Celui à qui on ne dit jamais non sera malheureux
  • Sans contrainte rien ne va plus
  • Il faut réapprendre à dire non

Un non ferme et définitif… vaut mieux qu’un hurlement énervé…