Leçon 2, Chapitre 3

Le Paléolithique

Progression du Leçon
0% terminé

Le terme Paléolithique vient du grec et signifie “ancien âge de la pierre”
“palaios”= ancien
“lithos”= la pierre

Cette période commence avec l’apparition du genre “homo”, il y a +/- 2,8 millions d’années.

Ces hommes préhistoriques sont plus proches de nous que les australopithèques:
ils possèdent des mains à pouce opposable, un cerveau plus gros et sont capable de courir en restant debout.
On pense que, avec les changements de climat et l’apparition de la savane, le fait de pouvoir se redresser pour regarder l’horizon et repérer les dangers au loin, a favorisé le développement de la station “debout”.

Environnement avant et après 2,8 Ma ©
Camille Dégardin

 

 

L’homo habilis est considéré comme le plus ancien représentant du genre “homo” et est sans aucun doute le représentant le plus connu pour avoir fabriqué et utilisé des outils. Cependant, on sait aujourd’hui qu’il n’est  pas le premier à en avoir utilisé et fabriqué.

 

La vie de l’homme préhistorique au Paléolithique

La Pierre Taillée

A cette époque, l’homme préhistorique fabriquait des objets en pierre taillée.
Au départ très rudimentaires (galets éclatés), les tailles vont devenir au fil des millénaires de plus en plus précises afin d’obtenir un forme mieux adaptées aux différents besoins.

Chasseurs-cueilleurs

201904_lausanne_journees_vaudoises_archeologieAu départ, l’homme préhistorique se nourrissait de végétaux (racines, baies, plantes), mais également d’animaux déjà morts.
Au fil du temps, grâce aux outils qu’il a appris à confectionner, l’homme préhistorique s’est mis à chasser lui-même des animaux.

Les hommes préhistoriques sont devenus chasseurs-cueilleurs:
ils se sont donc progesssivement nourris grâce à la pêche, la chasse et la cueillette.

Les hommes du paléolithiques étaient nomades:
afin de pouvoir trouver de la nourriture en suffisance toute l’année, ils devaient se déplacer au fil des saisons en fonction de la disponibilité en nourriture.

L’habitat

Dessin de Lounisd – http://dahmani.canalblog.com/archives/2008/09/03/10441870.html

Les hommes du paléolithique vivaient en général en petits groupes.

Ils étaient capables de parler et échanger oralement des informations avec ses congénères:
L’étude de leur cerveau a permis de déterminer que homo habilis était déjà capable de communiquer grâce un un “langage articulé”. 

Les hommes préhistoriques vivaient donc le plus souvent à l’air libre, le plus possible abrités par les éléments naturels quant c’était possible (falaises, grottes, … ). Au fil des millénaiers, les hommes préhistoriques vont commencer à adapter leur environnement pour se protéger (en construisant des murets pour se protéger du vent, par exemple).
Si on imagine souvent les hommes préhistoriques comme vivant dans des grottes, cette situation restait cependant assez rare.
En effet, on ne trouve pas de grottes dans toutes les régions. De plus, celles-ci devaient non seulement remplir les conditions pour les abriter correctement (ne pas être régulièrement inondées, par exemple), mais également ne pas déjà être occupées par un autre animal (comme l’ours, par exemple).

Plus tard, nos ancêtres vont construire commencer à construire des abris. Etant donné que les hommes préhistoriques étaient nomades, ces abris étaient généralement assez simples et rapides à construire, et devaient probablement ressembler à des huttes et des cabanes.
La composition pouvait varier selon le lieu géographique et les ressources disponibles (bois, roseaux, os, peaux, … )

Les ellipses d’Orangia 1 (en Afrique du sud) Ce site présente une série de sept paravents elliptiques. Constitués de pierres sèches ils sont orientés face au vent du Nord et “protègent” de petites cuvettes
Le site de Mezhirich, daté de 15 000 BP, est très représentatif de l’habitat en Ukraine. Par manque de bois les hominidés se sont servis du matériel solide qu’ils trouvaient à disposition : des os de mamouths ! .
Tente de la dernière partie paléolithique, en peaux non tannées. ©Michal Maňa
Grotte de Lazaret - Reconstistution de la cabane
Gotte de Lazaret L’une des couches les plus intéressante, datée de – 150 000 ans montre les traces d’une “cabane” positionnée à l’intérieur de la grotte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La maîtrise du feu

Il y a +/- 1,5 millions est apparu “homo erectus“.
Cet ancêtre a appris à dominer sa peur du feu et à l’utiliser.

Les scientifiques pensent que homo erectus était déjà capable de contrôler le feu (mais pas de l’allumer) il y a +/- 1 million d’années. Il faudra cependant attendre quelques centaines de milliers d’années avant que l’homme préhistorique saoit capable de créer lui-même le feu.
On ignore exactement quand l’homme a réalisé son premier feu, mais on sait avec certitude qu’il était capable de lancer un feu par lui-même il y a au moins 400 000 ans, grâce à un morceau de silex et une pierre comprenant du fer et du soufre (marcassite, pyrite, …).

Une grande révolution !

La maîtrise du feu va permettre à l’homme de se protéger des animaux sauvages, de se protéger du froid, de cuire ses aliments (ce qui rend les aliments plus digestes) et faciliter l’expansion des hommes préhistoriques à travers le monde.

 

L’expansion de l’homme préhistorique dans le monde